Réflexion et Réalisation de son premier grimoire

Mis à jour : mai 1



Pour écouter et télécharger le contenu en version audio cliquez ici




Qu’est-ce qu’un grimoire et à quoi sert-il ?


Le grimoire sert avant tout à y intégrer toute la connaissance acquise au fil de son cheminement. On y mettra tout ce qui aura un lien avec notre pratique. Il est également un outil puissant et magique, puis ce qu’à travers nos différents travaux nous y intégrons notre propre âme et énergie en tant que praticien. Si aux yeux de certains, le grimoire n’est qu’un simple livre, aux yeux du pratiquant il est vivant et possède un puissant égrégore. Si vous êtes comme moi et que vous avez la même vision, je considère mon grimoire comme mon meilleur ami. Je lui parle très souvent et lui transmets toutes mes émotions dans mon quotidien. Certains iront même (comme c’est mon cas) jusqu’à dormir avec lui, pour pouvoir créer un lien très puissant en proposant des rencontrent dans les méditations ou les rêves afin de faire connaissance.

C’est d’ailleurs le cas pour les nombreux outils que nous possédons. Ils ont tous une âme, une vibration et une énergie qui leur est propre.


Il est important à mes yeux lorsque l’on réfléchit à sa conception de l’imaginer ainsi, c’est-à-dire vivant. De le consacrer et de le baptiser en lui donnant un nom que vous aurez trouvé soit en utilisant la divination comme l’oniromancie, soit la méditation ou alors comme le font certains en associant les lettres à un carré magique pour que son nom puisse vous être dévoilé. Peu importe comment vous arriverez à trouver ce nom, l’essentiel est que cela fasse écho en vous. Le grimoire est le reflet de ce que nous sommes !


Quelle genre de sorcière êtes-vous ?


Pour comprendre comment confectionner votre grimoire, vous devez déjà avoir la conscience de ce que vous êtes. Etes-vous plutôt quelqu’un d’organisé, de tête en l’air ou alors êtes-vous le genre à laisser traîner pleins de choses partout ? Appréciez-vous que les choses aillent vites ou alors avez-vous le temps dans votre quotidien ? En fonction de ce que vous allez répondre vous comprendrez comment imaginer votre grimoire et le temps que vous pourrez y consacrer. Comme vous allez le concevoir à votre image avec vos failles et vos qualités vous aurez très certainement une magnifique surprise à l’issue de sa réalisation. Mais pour que cela fonctionne vous devez être le plus honnête possible.


Si vous êtes organisé vous allez vouloir créer un sommaire, si vous ne l’êtes pas du tout vous allez préférer créer les pages en fonction de votre instinct. Mais attention, si vous ne créez pas un minimum de sections dans votre grimoire, vous risquez de passer du temps à le feuilleter pour rechercher une thématique lors de la conception d’un sortilège par exemple ! Ah mais est-ce peut être la sorcière que vous êtes au fond de vous qui apprécie ça ?


Si vous n’aimez pas dessiner ne vous forcez pas à le faire pour votre grimoire, mais imprimez plutôt de jolies illustrations qui vous happe et collez les dedans. Ne vous tracassez pas à réfléchir sur la façon dont il doit être crée mais plutôt à ce qui doit se trouver dedans. Les décors viendront après.


Ce qui a de primordiale à mes yeux est la connaissance, je ne dois donc pas y mettre tout et n’importe quoi non plus. Quand je découvre des sujets que j’expérimente dans des livres, sur des sites ou des vidéos, je mets toujours mes sources dans mon cahier. Car si je n’ai pas confiance en ce que j’écris sur le moment, je peux retourner voir si ce que j’ai indiqué là est bien ce que j’ai compris. Donc avant toute chose, il faut déjà avoir une certaine quantité de cahier où l’on a expérimenté la pratique avant de s’adonner à la création d’un grimoire.


Il faut également déjà avoir créé différentes pages sur différentes thématiques que vous souhaiterez ensuite mettre dans votre grimoire. En gros vous aurez très certainement déjà un carnet qui lui ressemble mais qui n’est pas tout à fait votre grimoire et qui vous suit depuis le début de votre cheminement (c’est le cas pour ma part avec mon dicozarre qui au début de mon cheminement était essentiellement un glossaire, et qui est devenu au fil des années mon mini grimoire). Vous y intégrerez donc ce que vous pensez le plus pertinent. Je pense notamment à cette mode que j’apprécie particulièrement qui est une sorte de mélange entre le livre de pratique et le carnet intime comme le bullet journal façon sorcière.


Que dois-je mettre et ne pas mettre dans mon grimoire ?


Certains mettent à la fin de leur grimoire une formule de renonciation. C’est une page qui est surtout issue du folklore des passionnés de la série charmed. Si vous pensez mettre ce genre de page dans votre grimoire, je pense à mon sens que vous n’avez pas pris au sérieux les raisons pour lesquelles vous faites tout cela. Je vous expliquais que le grimoire était un outil lié à la connaissance, vouloir créer une page ou vous proposez de rejeter ce pouvoir montre bien que vous n’avez pas cette compréhension de l’importance de cette connaissance et de votre évolution. Pour ma part cette page est donc à oublier, voir même à bannir de ma pratique. Si vous êtes dans une vision d’un cheminement et d’un apprentissage, vous comprendrez bien la stupidité d’une telle formule. A moins que vous ne souhaitiez associer votre grimoire à celui du folklore et non à votre pratique.


Pour comprendre ce qu’il faut vraiment mettre dedans, imaginez tout simplement que si demain vous deviez vous retrouver uniquement qu’avec votre grimoire pour pratiquer, que vous ne pouvez plus communiquer avec personne, qu’internet n’existe plus, que vous ne pouvez plus du tout avoir accès à vos livres, ou à vos notes, quelles sont les choses que vous souhaiteriez voir dans votre grimoire pour pratiquer ? C’est à ça surtout qu’il faut penser à mon sens. Doit-il être facile à transporter, discret, ou au contraire doit-il être immense et imposant ?


Voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez mettre dans un grimoire pour vous faire une petite idée de son contenu :


La page d’avertissement

La page du pouvoir et du nom donné au grimoire

La page du sceau et/ou du talisman de protection associé à l’âme du grimoire

Les différentes sections liées à notre propre pratique

Retranscription de l’art de vivre de la sorcière

Les uses et les coutumes des sorcières

Comment fabriquer certains objets pour les célébrations

Les lunaisons et leur magie

Symbolismes liés aux différents sabbats

Une partie liée aux folklores et aux symbolismes

Le type de sorcière que vous êtes et ce que vous aimez

Une partie liée à vos poèmes, vos tirages ou expériences les plus bouleversantes

Une partie liée à votre relation avec vos différents outils (comment les avez-vous eu, à quoi servent-il dans votre pratique, etc…)


Voici maintenant une autre liste plus détaillée de ce que l’on retrouve le plus souvent dans un grimoire de sorcière :


La boite magique, la magie du miroir, les enveloppes magiques, la magie du chaudron et son origine, purification de la maison, propriété des différentes plantes sorcières, les correspondances, les lunaisons, consécration des outils, la magie des bougies, des recettes, charmes, sorts, rituels, les incantations, les différents sabbats, la conception de la bottle witch, comment tracer une cercle de protection, la magie et les correspondances des bougies, des runes, création des dagydes, fabrication des talismans, liste des légumes et des fruits de saisons, une énorme partie divination, magie des encens et des plantes et de l’astrologie, comment créer un égrégore et donner vie à ses objets, apprentissage à la réalisation du carré magique, l’autel sa conception et son origine, explication des différents outils de la sorcière, glossaire des termes sorcières les plus courants en anglais, latin et français, fabrication de l’eau de lune, fabrication du sac mojo, histoire de la magie, histoire mythe d’Hécate et des différentes divinités associées à ma pratique, les uses et les coutumes des sorcières, exercices pour développer ses capacités psychiques, comment faire un rituel sans matériel, etc…


Vous voyez, il y a de quoi faire et encore je ne vous mets pas tout. Imaginez que chaque thématique puisse représenter une page ou deux (et encore c’est un minimum) dans un grimoire traditionnel. Voilà vous en savez un peu plus sur le sujet. Maintenant c’est à vous de jouer….



Pourquoi cet article ? (Edit de l'article le 1er mai 2020) Pour différentes raisons, la première j'adore le grimoire, c'est un outil que je trouve vraiment passionnant et mystérieux. Il y a quand même à l'intérieur toute la connaissance du praticien au fil de son cheminement et ça ce n'est pas rien. Ensuite je devais aller à la session du Grimoire à l'EMI (Académie de Magie) le 16 mai 2020, à cause du confinement on ne peut pas se déplacer, la session a lieu à Paris. J'étais tellement heureuse à l'idée de découvrir pleins de choses sur le sujet, je me suis donc dit "Alina en attendant, tu n'as qu'à créer un petit article portant sur le sujet" hihi. Et pour finir (ça je l'ai découvert après avoir eu l'idée de concevoir l'article et l'audio) j'ai appris que Alliance Magique allait sortir un livre sur le sujet du grimoire.


WAOUUU je suis trop heureuse !


Les Editions Alliances Magiques (Danaé) vont sortir un livre sur le thème du livre des ombres. Un petit guide dans le même esprit que le miroir de la sorcière, l'athamé ou le chaudron ! Le Livre des Ombres de la Sorcière : Livre écrit par Jason Mankey. Sortie prévue en juin 2020. Prix 16 euros. Pour Acheter le Livre -> c'est ici

Magicalement Alina !

Alina Final.jpg

Bienvenue dans

LE CHAUDRON

Un Artiste est un Magicien qui s'ignore !

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

alinaofficiel © tous droits réservés - 2014 / 2020

- MENTIONS LÉGALES - LA TEAM D'ALINA - FOIRE AUX QUESTIONS -

Logo-witches-radio-2.png