La Magie du Nouvel An


LE NOUVEL AN

HISTOIRE & MAGIE DANS LA CHRONIQUE FÉERIQUE


Coucou mes très chers amis, en cette fin d'année, à quelques jours seulement du 1er janvier, j’avais envie de vous parler de l’histoire du nouvel an à travers les différentes époques et siècles de notre histoire. Si aujourd’hui nous célébrons tous cette vieille coutume sachez qu’il n’a pas tout toujours été célébré le 1er janvier.


Vous aurez également en 2ème partie de cet article la magie liée au nouvel an !

Charme, Rituel et Sortilège à découvrir...


Comment tout ça a commencé ? Et pourquoi fêtons-nous le nouvel an ? Quel symbolisme cette fête représente-t-elle ? Les uses et les Coutumes ? Etait-elle identique au moyen âge, sous l’Empire Romain, à l’époque de Louis 14 ou des Pharaons ? Existe-t-il une magie particulière qui lui ait associé ou même des superstitions ? Cette question je me la suis posée il y a quelques semaines de ça, lorsque je réfléchissais aux différents thèmes que j’allais aborder pour le mois de décembre.


Vous connaissez ma curiosité ? J’ai donc eu envie de me pencher sur cette fête où j’y ai appris un tas de choses. Des informations que je vous révèle dans la chronique d’aujourd’hui.


En France, le Jour de l’an n’a pas toujours été le 1er janvier : la nouvelle année commence à cette date en vertu de l'Édit de Roussillon du 9 août 1564, promulgué par le roi Charles IX. Ce n’est donc qu’à partir du 16ème siècle que nous célébrons le jour de l’an un 1er janvier. C’est ce changement de date qui est à l’origine des uses et des coutumes du poisson d’avril. Les généalogistes des rois de France doivent donc jongler en permanence avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire, puisque le début de l’année variait selon les provinces : à Vienne, par exemple, c'est le 25 mars (d'où la tradition du poisson d'avril commémorant l'usage de s'échanger des cadeaux en début d'année).


Le Jour de l’an a beaucoup changé au fil des siècles pour les peuples usant du calendrier solaire et ce, au gré des Églises, des époques et des pays. Lorsque le christianisme s’imposa, l’église interdit aux chrétiens de fêter la nouvelle année afin de les détourner de la tradition païenne venue des Romains. Ils instaurèrent le 1er jour de l’an à celle de la circoncision du Christ, soit 8 jours après la veille de noël.


Aux VIe et VIIe siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an était célébré le 1er mars. Sous Charlemagne, l’année commence à Noël (symbolisme de la Nativité de Jésus). Du temps des rois capétiens, l’année débute le jour de Pâques (avec les uses et les coutumes de Pâques). En conséquence, les années sont de longueur très variable.

Finalement, l’édit de Charles IX harmonisa les pratiques en France. L'empereur d'Allemagne Charles Quint avait déjà fixé le début de l'année au premier janvier pour ses terres une dizaine d’années plus tôt mais c'est le pape Grégoire 13 qui, en instituant le calendrier grégorien en 1582, généralise cette mesure à l'ensemble du monde chrétien, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses.


Donc vous l’aurez compris mes chers amis, avant que tout s’harmonise, chaque région vivait selon ses propres règles. Tout est venu du fait que leur souhait a été d’uniformiser le monde chrétien, et d’imposer les païens à se reconvertir à la nouvelle religion en reprenant le culte que les Romains faisaient pour le Dieu Janus. Mais avant de vous parler de la Rome Antique, attardons-nous un peu sur celle liée aux Égyptiens.


Mais comment cela se passait à l’Epoque des Égyptiens ?

En Égypte antique, le Jour de l’an est le premier jour du calendrier, soit le premier jour du premier mois de la saison de l’inondation des cultures par le Nil qui correspond symboliquement à la crue du Nil, même si ce n'est pas toujours le cas, car le calendrier de l'Égypte antique se décale chaque année. Ainsi, cette date porte en elle une forte connotation de renouveau bénéfique, la crue du Nil étant vitale pour les Égyptiens car elle dépose sur les cultures le limon qui laisse présager de bonnes récoltes.


Le Jour de l’an est également l’occasion de faire des offrandes aux défunts et aux dieux, surtout à Rê, dont le jour de naissance est censé correspondre au Jour de l’an. De même, une procession de vases remplis de « l’eau nouvelle » du Nil se déroule depuis le fleuve jusqu’aux temples. Dans les temples, on procède à des rites d’illuminations, et au renouvellement de leur consécration aux dieux.


Explication de la Rome Antique :

En 46 avant notre ère, Jules César décide que le Jour de l’An, auparavant célébré en mars, serait fixé au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour au Dieu Janus, qui se trouve être le Dieu des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes. Il était un dieu de premier rang dans la hiérarchie religieuse romaine. Son mois, Januarius (« janvier »), marque donc le commencement de l'année dans le calendrier romain.

Il est représenté avec deux visages opposés, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur. Donc un visage tourné sur l’année qui vient de s’écouler et le second visage tourné vers l’année qui vient. Une statue de Janus marque de ses mains le nombre de trois-cent-soixante-cinq, pour exprimer la mesure de l'année, c’est pour cela en partie que nous indiquons une année en mesure de 365 jours.


Ce que le Dieu Janus représente dans son symbolisme et ce que les écritures de la religion Romaine nous informe sur lui est la suivante : Le Dieu Janus veille aux portes du ciel avec l'aimable cortège des Heures; Jupiter ne peut entrer ni sortir sans lui : c'est pour cela qu'on l'appelle Janus.


A l’époque, un culte est rendu à Janus, avec des sacrifices d'animaux et des offrandes de fruits et différents objets liés à son culte. On ouvre les portes des temples. Ce jour est considéré comme le premier de l'année et l'on échange des vœux, on offre des étrennes, on offrait également à ce dieu un gâteau nommé « janual » ainsi que des dates, des figues et du miel. Le soir on se rendait visite, et on se régalait en l’honneur du Dieu « Janus » il était de très mauvais augure de parler en mal ou de laisser échapper des propos inadéquat et qui ne reflétait pas la joie et la bonne humeur. Cependant le jour n'est pas férié : on travaille, au moins symboliquement, en signe de prospérité économique. Comme c'est un jour faste, les tribunaux sont en activité. Vêtus de vêtements blancs, les Romains accompagnent en procession les nouveaux consuls de leur domicile au temple de Jupiter Capitolin.


Passons maintenant aux superstitions et aux croyances liées au jour de l’an.

Une tradition plus générale veut que les 12 premiers jours de l’année indiquent le temps qu’il fera pour chaque mois. Exemple si le 2 janvier il pleut, février sera un mois très pluvieux, si le 3 janvier il fait très beau, le mois de mars sera un mois ensoleillé… Et le temps qu’il fera le 1er jour du mois de Janvier, reflétera le temps qu’il fera pour le 1er mois de l’année.


Autrefois on ne prêtait rien à son voisin le 1er janvier, car on pensait que la prospérité et la chance s’en irait avec l’objet en question chez ce voisin. On conservait tout ce qui avait un lien avec la célébration du 31 et on évitait de nettoyer ou de jeter quoi que ce soit par peur de voir la chance quitter son foyer pour l’année à venir. Aucune lessive, aucune vaisselle ne doit être faite, pas de ménage, pas de rangement. Ce n’est qu’une fois le 1er de l’an passé que l’on pouvait jeter tous les objets jugés nécessaires, et faire le grand ménage afin d’accueillir la nouvelle année comme il se doit pour ne plus rester accroché aux évènements de l’année qui venait de s’écouler.


Selon une croyance populaire anglaise, il est dit que si on enterre un défunt le 1er jour de l’an, il y en aura d’autres chaque mois durant toute l’année. En France une superstition est restée encrée pendant longtemps et elle disait que tout vœu qui est fait pour une personne aimée, a de forte chance d’être exaucée. Une autre superstition dit que toute bonne ou mauvaise action faite le 1er jour de l’année aura une répercussion sur l’année qui vient de commencer.


Comme vous le voyez aujourd’hui, gardez bien en mémoire toutes ces informations car si vous êtes de nature superstitieuse et que vous croyez en ces légendes ne faites de tort à personne le 1er jour de l’année et surtout ne nettoyez pas votre maison attendez le lendemain pour le faire et profitez de ce 1er jour de l’année pour penser à vous et à vous relaxer.


LES USES ET LES COUTUMES EN EUROPE

Et pour conclure cette première partie de chronique, passons à présent aux uses et aux coutumes des différents pays d’Europe à commencer par la Belgique. En Belgique, il est de tradition de faire la tournée de ses amis et de sa famille afin de leur souhaiter la bonne année. Ceux-ci offrent en général, un verre d'alcool (goutte) ainsi qu'une assiette de galettes. Les enfants prononcent des vœux (en poème ou oralement) devant leurs grands-parents ou leurs parents et en guise de remerciement, ils reçoivent une "dringuelle" (du flamand "drink geld") c'est-à-dire des étrennes. C’est encore Noël pour les enfants Belges à la fête du nouvel an hihi.


En Italie, le jour du Nouvel An, est appelé Capodanno. Les Italiens ont coutume de manger des plats spéciaux, qui sont réputés pour apporter richesse et abondance. Ce sont des plats à base de graines, par exemple des brioches, ou des plats de lentilles ou encore des gâteaux enrobés de miel.


À Naples par exemple, on accueille la nouvelle année par une coutume particulière, le soir du 31 décembre. Cette tradition consiste à jeter par la fenêtre de vieux objets, symboles de l'année terminée. En Italie vous l’aurez bien compris les amis on fait du tri hihi


Alors j’ai appris qu’au Canada, la coutume du 31 décembre était également assez proche de la nôtre fais en France. Le Nouvel An est un événement qui se fête en famille. Ainsi, comme dans le « bon vieux temps », les familles se rassemblent dans de vieilles maisons familiales pour célébrer toutes les vieilles traditions. Un hommage spécial est alors rendu à la musique traditionnelle dont les origines remontent à l'époque de la colonie : chanson à répondre, cotillon, gigue, quadrille, rigodon, etc. Dindes, pâtés de viande, ragoût de pattes de cochon, atocas, betteraves, gâteaux aux fruits, sont parmi les aliments qui composent traditionnellement le menu du repas du Jour de l'an. Mais, avant de commencer la fête et sur demande de l'aîné des enfants, plusieurs familles procèdent d'abord à la bénédiction paternelle.


PARTIE 2 MAGIE CHARME & ENCHANTEMENT !

On se retrouve pour la seconde partie, et j’avais envie de vous parler pour commencer le sujet, d’un merveilleux exercice à faire pour remercier la vie tout au long de cette nouvelle année pour tous les moments que vous passerez. Je l’ai commencé il y a 10 mois et j’ai adoré le concept qui est tout simple et qui se nomme « le pot de gratitude » ou « la boite magique » ou la boite Happy si vous préférez hihi. Je l’ai découvert grâce à Anne-Sophie Pau que je remercie au passage.


Pendant un an à votre rythme vous y mettrez à l’intérieur des messages pour remercier la vie des belles choses qui vous arrive, chaque petit papier correspond à un remerciement, puis vous insérez ces petits papiers que vous plierez dans votre boite Happy pendant toute l’année 2018. A la fin de l’année 2018, soit le 31 décembre, vous ferez ainsi votre rituel de gratitude à la vie et vous prendrez le temps de relire chaque petit message que vous aurez écrit afin de vous sentir inondé de bonheur et de reconnaissance face à cette année qui vous a tant apportée.


Attention les petits messages que vous mettrez à l’intérieur ne sont pas des souhaits mais bien des expériences positives que vous avez vécues. Par exemple, vous avez eu le grand plaisir de recevoir un joli cadeau inattendu, votre conjoint vous a apporté une attention particulière aujourd’hui et cela vous a fait plaisir ?


Tout ce que vous jugerez utile de mettre dans votre boite du bonheur sera possible. Il n’y a pas de limite dans le nombre de petit papier à insérer dans votre boite, il n’y a pas d’heure non plus pour le faire, vous pouvez également y indiquer la date à laquelle ce petit bonheur est arrivée afin de vous souvenir, mais pensez tout de même à prendre une boite assez grosse afin qu’elle puisse durer toute l’année hihi


Ce rituel au bonheur permet également de ne retenir que les meilleurs moments de votre année afin d’avancer dans celle qui vient avec une vision joyeuse et sereine. Pour la boîte c’est vous qui voyez comment elle sera, si vous souhaitez la décorer ou pas, que ce soit un bocal fermé et en verre, une boite en bois peinte ou pas, boite en carton…


C’est vraiment vous qui choisissez et vous le faites également selon vos propres moyens. Que la boite soit transparente ou pas n’a également aucune importance, comme je vous l’ai dit il y a quelques seconde le mieux serait qu’elle soit suffisamment grande pour pouvoir y mettre tous vos messages du bonheur et qu’elle ait un couvercle afin de ne pas égarer vos petits papiers. Mettez là également dans un lieu accessible que vous aurez l’occasion de voir et non caché dans un tiroir ou un placard, car vous risquez de l’oublier et de ne plus vous souvenir d’y insérer un petit papier de remerciement quand quelque chose de joyeux vous arrive. Pas besoin de mettre un papier particulier, le morceau d’un bloc note, d’un cahier ou des pages de votre journal est possible, là aussi vous êtes totalement libre.


Donc une fois l’année écoulée attendez le 31 décembre pour l’ouvrir et prendre le temps de relire chaque petit message que vous avez inscrit à l’intérieur. Il est vraiment important de prendre le temps à ce moment-là pour vous remémorer ces souvenirs. Pour ma part je l’ouvre dimanche 29 décembre et j’ai déjà décidé comment je comptais le faire hihi. Comme je fais partie tout comme vous de la communauté magique des sorcières, je rajouterai des bougies de l’encens et une musique de relaxation afin d’être en totale harmonie et dans mon élément hihi.


Parlons maintenant de magie et ce que représente le 1er janvier chez les praticiens de la communauté. Dans le livre de Katherine Quénot il est dit que le 1er janvier est un jour à éviter pour faire de la magie mais que vous pouvez par exemple utiliser cette date pour vous confectionner un petit grigri qui vous permettra de vous porter bonheur tout au long de cette année.


Elle nous explique également que vous pouvez porter une amulette en forme de paon comme le faisait les égyptiens et qu’elle attirera à vous l’amour et fera accroître votre fertilité.


Autre petit sortilège très intéressant à découvrir et qui vous permettra de conserver suffisamment d’argent pour toute l’année qui vient et ne pas être dans le besoin.

C’est à faire la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Placez une dizaine de pièce de monnaie tout autour de votre maison à l’extérieur ou sur le rebord de toutes vos fenêtres et laissez-les ainsi toute la nuit. Reprenez ensuite le lendemain les 10 pièces que vous devrez conserver sur vous durant toute l’année dans un sachet ou une pochette fermée que vous aurez confectionné pour l’occasion. Merci à Eloïse Mozanni !


Comme vous voyez il existe de petites choses toutes simples à faire pour célébrer cette nouvelle année. Soyez curieux de tout, lisez beaucoup de livres et intéressez-vous à la pratique même si vous ne pratiquez pas, cela vous aidera beaucoup pour le futur.


Et pour conclure l'article je vous transmets un rituel à faire pour la pleine lune du mois de Janvier. La Lune du mois de Janvier est la lune que l’on appelle la lune du loup, la lune froide, la lune des neiges ou la lune d’hiver. Et ce rituel vous permettra de vous révéler vos dons qui vous sont cachés, ce rituel est disponible dans le livre d’Opakiona et Avy « Almanach des Sorcières » que vous retrouverez page 74 si vous possédez ce livre.


Vous aurez besoin :

- D’une bougie jaune

- D’une bougie blanche

- De la poudre de menthe

- De l’encens de jasmin

- Et d’une coupe d’eau de source ou de pluie


Allumez d’abord l’encens de jasmin pour ouvrir la bonne fréquence. Puis allumez ensuite la bougie jaune puis la bougie blanche. Prenez une pincée de menthe dans le creux de la main et répétez 3 fois


« J’en appelle aux forces de la terre, pour trouver le meilleur en moi. Talents et dons ne doivent plus dormir tout au fond. Réveillez-les, libérez-les. Donnez-les moi, montrez-les moi »


Une fois l’invocation faites, éteignez les bougies et l’encens dans le sens inverse. On commence par éteindre la bougie blanche, puis la jaune et pour finir éteindre l’encens. Si vous préférez attendre que l’encens ce consume pour finaliser votre rituel c’est possible également.


Saupoudrez ensuite la pincée de menthe dans le verre d’eau puis partez en méditation pendant quelques instants et buvez l’eau d’un trait pour clôturer votre rituel.

Il existe des tas de rituels pour découvrir les dons qui nous sont cachés tout comme des méditations, ou des potions à créer. Aujourd’hui je souhaitais vous faire partager celui qui était issu de ce livre car je sais que vous êtes nombreux à le posséder hihi et c’est plus simple ensuite pour le refaire à la maison.


Avant de vous laisser je tenais à vous remercier pour cette magnifique année passée en votre compagnie, c’est toujours un vrai bonheur pour moi de créer des petites chroniques magiques qui vous plaisent. Surtout qu’en créant toutes ces chroniques, j’apprends également tous pleins de choses, et ça c’est merveilleux.


Je vous quitte en vous souhaitant une merveilleuse année 2020 remplie de magie, de bonheur et d’amour, mais également un très bon esbat et comme d’habitude n’hésitez pas à me contacter par mail si vous avez la moindre question à propos de la chronique d’aujourd’hui.


Un énorme merci à Mandala et à tous les chroniqueurs d’Arcadie pour cette année magique, riche ne émotion, en partage et en amour. Bonne année à toute l’équipe d’Arcadie qui m’écoute ce matin.


On se retrouve l’année prochaines mes chers amis à bientôt…


Magicalement Alina !


Source : cet article est issu de la chronique créée par moi-même pour Arcadie en décembre 2017. Les éléments transmis sont issus de mes recherches sur internet concernant l'histoire, je profite au passage pour remercier Odile Halbert, qui a été une grande source d'inspiration pour la découvert du mode de vie au 16è et 17e siècle. Pour tout le reste des sources : le livre sur les superstitions et les légendes d'Eloïse Mozanni, Le livre de l'Almanach des Sorcières d'Opakiona et Avy, les livres de Katherine Quénot, Vidéo d'Anne Sophie Pau pour le pot de Gratitude.

210 vues
Alina Final.jpg

Bienvenue dans

LE CHAUDRON

Un Artiste est un Magicien qui s'ignore !

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

alinaofficiel © tous droits réservés - 2014 / 2020

- MENTIONS LÉGALES - LA TEAM D'ALINA - FOIRE AUX QUESTIONS -

Logo-witches-radio-2.png